Notre blog actualités

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Lorsque les personnes malentendantes voyagent dans les transports publics, elles sont toujours confrontées à des difficultés de compréhension des messages diffusés par haut-parleur. Ceci est particulièrement gênant lorsqu'il s'agit de messages touchant à la sécurité des voyageurs. Pour le touriste malentendant, c'est extrêmement frustrant de ne pas comprendre le guide qui parle dans un micro lors d'un voyage en autocar !

Comment rendre les Transports publics accessibles aux malentendants ?

Bacqueyrisses afficheC'est cette question que l'équipe technique d'une entreprise bordelaise s'était posée en 2014. En effet, son chef d'entreprise est devenu lui-même malentendant.

Ce n'était pas n'importe quelle entreprise !

Il s'agit de la société Bacqueyrisses du groupe portant le même nom qui est composé de plusieurs sociétés, toutes impliquées dans l'univers des cars et des bus. Vous avez certainement déjà lu quelque part ou entendu le nom de IVECO BUS ? Voilà, vous y êtes !

Irène Aliouat, fondatrice et première présidente de l'association bordelaise Audition et Écoute 33, a été contactée en juin 2014 par le Directeur technique de Bacqueyrisses. Il souhaitait lui faire tester la boucle à induction magnétique installée dans un car et c'est ainsi qu'une collaboration fort intéressante commença. Donnons la parole à Irène !

 

« Une BIM dans un bus ? Je suis sceptique ! »

Cela a été ma première réaction, lorsque j'ai raccroché après mon entretien téléphonique avec Giovanni N., le Directeur technique de Bacqueyrisses, mais j'avoue que j'étais vraiment curieuse de pouvoir faire un essai d'écoute !

J'ai demandé à mon amie Isabelle L. de m'accompagner à ce premier essai, car nous étions habituées à travailler ensemble dans le cadre associatif pour mieux faire connaître les besoins des malentendants, promouvoir la boucle d'induction magnétique et les différentes aides techniques. Deux avis étaient forcément plus objectifs qu'un seul !

Giovanni présente la sellerieLe vendredi 6 juin 2014, nous voici à l'accueil de la société Bacqueyrisses, où Giovanni nous accueille et nous propose de nous faire visiter tout d'abord l'entreprise. Nous comprenons alors très vite qu'au sein de la société Bacqueyrisses, les valeurs humaines sont classées tout en haut de l'échelle des critères de qualité à honorer dans les relations entre collègues, mais aussi avec ses clients et ses fournisseurs. Ce n'est pas exagéré de dire que les valeurs humaines ont été le facteur principal que AudioBack®, Boucle Auditive Concept a vu le jour après plus de 4 ans de recherches & développement et le dépôt de deux brevets (eBIM® et AudioBack®).

Après la découverte de l'entreprise, nous étions invitées à nous rendre dans un bus sur le parking devant l'entreprise où un collaborateur avait déjà installé une boucle à induction magnétique. Un simple amplificateur de boucle et un câble électrique ont servi pour ces premiers essais qui se sont révélés "possibles" mais loin d'être concluants d'un point de vue de la qualité d'écoute. Le signal sonore était trop faible, trop irrégulier dans l'espace et globalement pas d'une bonne qualité.

C'était un bon début, mais il fallait une équipe de choc pour progressivement éliminer les contraintes liées à l'environnement métallique d'un bus, aux parasites inhérents générés par l'alternateur, etc. (je ne suis pas technicienne, donc ne me demandez pas plus de détails !!).

 

 

Juin 2014 - premiers essais de la BIM en autocarPeut mieux faire ... !

« Peut mieux faire » !  C'était notre notation mais l'équipe Bacqueyrisses ne s'est pas laissée décourager pour autant. A ce stade, la seule chose que je pouvais faire pour les aider, c'était de les mettre en relation avec quelques personnes compétentes en matière de boucle à induction magnétique. A peine un mois plus tard, Giovanni m'a recontactée pour nous demander un autre essai. Ce deuxième essai était déjà bien meilleur, mais ce n'était toujours pas satisfaisant pour autant. Il en fallait encore bien plus ...

Comment intégrer la BIM dans un car ou dans un bus ?

 La question s'est très vite posée : comment intégrer la BIM et surtout, comment y parvenir tout en respectant aussi l'aspect humain :

  • A quel endroit faut-il placer une BIM ?
  • Combien de sièges devraient être équipés ?
  • Comment gérer si le nombre de places est limité, que plusieurs malentendants veulent profiter de la BIM mais qu'il y a par exemple un couple dont l'un est malentendant et l'autre ne l'est pas ?
  • Comment contrer l'irrégularité du signal sonore selon que la BIM est installée à l'avant, au centre ou à l'arrière du car ?
  • Dans un bus urbain, il n'est pas possible d'apporter la même réponse qui convient pour un autocar : comment faire dans un bus urbain ?

Plus j'y réfléchissais, moins je voyais des solutions, mais c'était sans compter avec l'inventivité et le sens de l'innovation de l'équipe Bacqueyrisses.

 

Juin 2016 - exposition d'un siège prototype au Salon des Transports Publics à ParisExposition du premier prototype de siège au Salon du Transport Public

C'était en juin 2016 que j'ai pu tester le premier prototype de siège avec une BIM intégrée au Salon du Transport public à la Porte de Versailles à Paris . Bacqueyrisses, en collaboration avec un fournisseur équipementier, avait réalisé ce premier prototype et j'étais surprise par la puissance du signal sonore et la qualité exceptionnelle du son lorsque j'ai écouté les messages "Prochain arrêt : Hôtel de Ville - Prochain arrêt : Gambetta".

Bien sûr, ce n'était encore qu'une situation simulée, mais c'était quand même impressionnant !

A partir de ce moment, j'étais convaincue que ce projet aboutirait tôt ou tard, en sachant que ce ne serait possible qu'avec le soutien financier désintéressé de Bacqueyrisses qui avait investi sans compter tout en sachant dès le début que ce produit n'avait que peu de chances d'être rentable. Mais je n'étais pas encore au bout de mes surprises !

 

2018 : l'année de la dernière innovation en matière d'accessibilité auditive

Ces travaux de recherches & développement étaient menés dans une situation pourtant très particulière qu'avait traversé la société Bacqueyrisses à Bruges.

Septembre 2015 - incendie de l'entreprise BacqueyrisseLe 14 septembre 2015, l'entreprise était partie en fumée ! Un incendie, partie des ateliers, avait provoqué une fumée noire épaisse qu'on pouvait voir de très loin à plusieurs kilomètres à la ronde. La rocade bordelaise a dû être coupée dans les deux sens, tant la visibilité était devenue difficile et les fumées incommodantes.

Comme déjà mentionné en début de cet article, l'entreprise Bacqueyrisses n'est pas n'importe quelle société ! Confrontés à ce désastre, les salariés ont fait preuve d'un courage hors du commun pour installer dès le lendemain leurs bureaux dans un autocar et continuer à travailler alors que les locaux n'étaient plus que matériels calcinés et détruits, que bon nombre de véhicules étaient bons pour partir à la casse.

A J+5 après l'incendie, ils étaient à nouveau opérationnels à 99% ! Avec le soutien de différents partenaires et surtout grâce à leur volonté à rebondir, dans une force communicative, les collaborateurs de la société Bacqueyrisses ont fait preuve de disponibilité et d'initiative, sans oublier le soutien moral et logistique de leurs confrères de Pau, Rochefort et Toulouse.

Bravo !

En octobre 2017, la famille Bacqueyrisses a invité tous ses collaborateurs et bon nombre de ses clients, de ses fournisseurs, des personnalités de différentes collectivités, à une grande fête pour inaugurer ses nouveaux locaux à Bruges. Isabelle et moi-même avions également été invitées et nous n'oublierons jamais cette ambiance joyeuse, cette grande unité après l'effort commun à accomplir pour rebondir ensemble !

A l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux, j'avais revu Fabienne C. dont j'avais fait la connaissance au Salon du Transport public à Paris en 2016. Elle m'avait alors annoncé qu'elle rejoindrait l'équipe Bacqueyrisses début 2018. C'est à Fabienne que nous devons en grande partie l'idée de la têtière, ce dispositif que j'ai pu tester en novembre 2018 et qui a le mérite d'être mobile, de pouvoir passer d'un siège à un autre, selon les besoins des personnes malentendantes à transporter.

La têtière représente une excellente solution dans la plupart des situations. Ainsi, s'achèvent plus de 4 ans de recherches & développement et la commercialisation d'AudioBack® peut commencer ! Les prototypes ont été exposés dans plusieurs salons et un bon nombre de sociétés de transport ont montré un vif intérêt pour cette innovation.

Un siège et une têtière avec le dispositif AudioBack® intégréIl y a trois possibilités pour intégrer AudioBack® Boucle Auditive Concept et rendre ainsi accessible la plupart des Transports publics aux personnes malentendantes :

  • dans les sièges,
  • en utilisant des têtières, dispositifs totalement mobiles,
  • sur mesure, par exemple dans un appui-dos à l'emplacement du fauteuil roulant dans les bus urbains

D'autres applications sont possibles ...

Ce dispositif peut aussi être intégré dans une salle de cinéma ! Et sur les bateaux-mouches parisiens, pour bien comprendre ce que dit le guide, totalement détendu pour voir défiler les monuments parisiens, ce serait un véritable rêve (d'Irène) qui deviendrait réalité !

Nous ne sommes qu'au début d'une belle aventure. Nous espérons très sincèrement que cette innovation en matière d'accessibilité auditive apportera une amélioration significative dans l'intégration des malentendants et favorisera une meilleure participation de ces personnes à la vie sociale et culturelle, notamment dans le secteur du tourisme.

 

Novembre 2018 - derniers essais et jour de bonheur

Irene teste avec bonheur la têtière AudioBackVoici une photo prise en novembre 2018, jour où Isabelle et moi pouvions confirmer avec bonheur que la têtière est une réussite ! Je n'ai pas arrêté de rire, tant j'étais contente et cela se voit, n'est-ce pas ?!

La qualité d'écoute est optimale ! Notre petite sortie en car était un vrai plaisir.

  • Bien entendre la musique et comprendre parfaitement la radio grâce à la diffusion directement dans nos prothèses auditives (appareil de correction auditive pour Isabelle, implants cochléaires pour moi), tout en étant libre pour regarder défiler le paysage bordelais était très, très agréable.
  • Comprendre parfaitement ce que Giovanni et son collègue Jean-Sébastien nous racontaient à travers le micro du car, alors que nous nous trouvions dans un environnement pas très calme, c'était encore bien mieux et nous laissait supposer ce que serait un voyage touristique avec un guide.
  • Grâce à la têtière, nous pouvions nous asseoir sur n'importe quel siège à n'importe quel emplacement dans le car. La qualité d'écoute était invariablement la même : excellente !

Le secret de cette mobilité de l'accessibilité auditive ?

La têtière se retire en un clin d'oeil de l'appui-tête sur lequel elle est simplement posée pour être déplacée en un clin d'oeil par le voyageur lui-même ! Génial !

Si vous êtes intéressé(e) par ce dispositif, contactez directement la société Bacqueyrisses et demandez des renseignements complémentaires sur AudioBack®, Boucle Auditive Concept

Une amie malentendante m'avait dit, en voyant cette photo sur laquelle on aperçoit la têtière posée sur l'appui-tête :

« Oh, qu'elle est moche ! » Je l'ai rassurée en lui disant qu'il s'agit d'un prototype et que les têtières finales qui seront commandées par les sociétés de transports publics pourront être adaptées aux couleurs des véhicules ou selon la demande des clients. Bacqueyrisses dispose de sa propre sellerie ! Qu'on se le dise : AudioBack® est loin d'être un objet moche et de plus, il procure du bonheur !

 

Article paru dans la revue 6 Millions de Malentendants

La revue 6 Millions de Malentendants, rédigée et publiée par des malentendants bénévoles, a publié dans son numéro 32 paru en janvier 2019, page 29, mon article informant les abonnés 6MM.

  • N'hésitez pas à diffuser l'information concernant AudioBack® afin que bientôt, les personnes concernées réclament cette nouvelle accessibilité auditive qui, nous l'espérons, sera bientôt signalée par le logo AudioTransport.

  • Abonnez-vous à la revue 6 Millions de Malentendants qui publie toujours des informations extrêmement utiles, des témoignages et bien d'autres contenus dans un style convivial et souvent empreint d'humour grâce aux dessins de DD !

Logo AudioTransportPourquoi le logo AudioTransport ?

Les personnes malentendantes connaissent bien le logo de l'oreille barrée qui est parfois affiché dans les établissement recevant du public.

Cette signalétique de l'accessibilité auditive est affichée parfois avec un T, parfois sans T. Lorsqu'il y a un T, c'est pour signaler la présence d'une boucle à induction magnétique et exprime «Mettez vos appareils sur position T».

Lorsque le T est absent, cela peut signaler la présence de sous-titrages ou d'informations visuelles destinées aux personnes malentendantes et sourdes. Ces dernières ne peuvent pas tirer bénéfice de la boucle à induction magnétique en raison de leur surdité trop sévère. En effet, la technologie de la BIM n'est pas destinée aux sourds profonds parce qu'ils sont dans l'incapacité de percevoir du son ou ils perçoivent la parole de manière non-intelligible.

Si dans quelque temps, vous trouverez le logo AudioTransport, renseignez-vous auprès du chauffeur ou de l'Office de Tourisme ou de la collectivité qui a procédé à cet affichage. Ce logo ne peut être affiché que dans les véhicules de transport équipés d'AudioBack®.