Notre blog actualités

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Emmanuel Macron. Capture écran LesEchos.frEmmanuel Macron veut un remboursement à 100%

Lors de son meeting du 6 janvier 2017 à Nevers, le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron a présenté devant plus de 1 000 personnes ses propositions en matière de santé. L’une d’elles vise, en plus de l'optique et du dentaire, à prendre en charge intégralement les audioprothèses, sous certaines conditions.

Source : www.ouiemagazine.net/

La mesure Macron coûterait 4,4 milliards d'euros

Le 11 janvier 2017, LesEchos.fr tentent de chiffrer ce que coûterait cette mesure de remboursement intégrale des lunettes, du dentaire et de l'audioprothèse.

« S'agissant des lunettes, des prothèses dentaires et de l'audition, je fixe l'objectif de 100 % de prise en charge d'ici à 2022. » La promesse faite vendredi par Emmanuel Macron fait rêver, même si elle n'est pas très claire. Qui paiera ? La Sécurité sociale ou les mutuelles ? Et le candidat à la présidentielle propose-t-il vraiment de mettre fin au reste à charge pour ces soins ? Si c'était le cas, plus personne ne renoncerait à se faire appareiller pour des raisons financières, et le principal obstacle à l'accès aux soins en France disparaîtrait.

Lire la suite de l'article sur le site des LesEchos.fr

La consommation des soins en France. Source : LesEchos.fr

Les avis des professionnels

L'avis de l'Autorité de la Concurrence rendu en décembre 2016 en conclusion de son enquête sectorielle avait soulevé l'indignation de la part des syndicats regroupant la plupart des audioprothésistes alors que le Conseiller d'Etat Lionel Collet, médecin ORL, qui avait été auditionné par le gendarme de la concurrence, estime cet avis très équilibré et reconnaît la valeur de l'opérateur et de l'adaptation.

Arrivé après la bonne nouvelle du 2 décembre annonçant la volonté du gouvernement d'améliorer le remboursement de l'audioprothèse, l'avis de l'Autorité de la Concurrence a été perçu comme plutôt négatif par de nombreux audioprothésistes.

Cependant, les médias ont beaucoup parlé de l'audioprothèse depuis quelques semaines. Il n'est donc pas étonnant que le sujet s'invite dans les débats des présidentielles. Mais à faire de la surenchère risque d'aboutir à beaucoup de déceptions auprès des personnes malentendantes et nous ne pouvons qu'appeler à la prudence et à la cohérence.

Luis Godinho, audioprothésiste et président de l'Unsaf, dans son tweet du 11 janvier 2017 partage une comparaisons de la répartition de la dépense des Complémentaires Santé.

Répartition des remboursements des Complémentaires SantéLes audioprothèses ne représente que 1% dans la répartition de la dépense des Complémentaires Santé

 

Des enjeux financiers sans commune mesure avec le dentaire et l'optiqueL'audioprothèse : des enjeux financiers sans commune mesure avec le dentaire et l'optique
(tweet L. Godinho du 11 janvier 2017)

L'erreur d'Emmanuel Macron

Dans le discours du 6 janvier 2017 du candidat à la présidentielle, nous constatons un manque de rigueur évident.

Emmanuel Macron n’explique pas sur quel tarif portera ce remboursement à 100% : le tarif opposable, les frais réels ? Ce qui bien sûr n’est pas du tout la même chose.

En outre, l’ancien banquier a commis une erreur en évoquant des tarifs pour l’audioprothèse « 3 fois plus chers » en Allemagne : au contraire, les prix moyens outre-Rhin sont, selon une étude Alcimed reprise par l’Unsaf, supérieurs à ceux observés dans l’Hexagone, notamment sur l’entrée de gamme (1000 € en France contre 1 100 € en Allemagne) et plus encore sur les appareils hauts de gamme (2000 € en France contre 2400 à 2600 € en Allemagne). Ce qui change entre les deux pays, et renchérit de fait le coût de l’audioprothèse pour les malentendants français, c’est le montant de la prise en charge du régime obligatoire, de 120 € en France contre 840 € en Allemagne. Les appareils ne sont donc pas 3 fois plus chers chez nous, ils sont juste 7 fois moins bien remboursés…

Source : www.ouiemagazine.net