Notre blog actualités

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Un candidat à l'écoute des personnes malentendantes

Les candidats sont nombreux à arpenter les rues, à faire du porte à porte, mais aussi à tenir des réunions de quartier dans leur circonscription pour aider les électeurs à faire un choix éclairé les 11 et 18 juin 2017.

Début mai 2017, Sébastien Saint-Pasteur, suppléant du candidat PS Bernard Garrigou dans la 7ème circonscription de la Gironde, a sonné à ma porte pour présenter le programme de Bernard Garrigou et son équipe. Nous avons eu un long échange sur la situation politique inédite en ce printemps 2017, puis nous sommes venus à approfondir sur le sujet du handicap. Sébastien Saint-Pasteur est conseiller départemental du canton de Pessac II (Gradignan, ma ville, et Pessac Est) et Président de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées de la Gironde. C'était donc tout naturel que je lui ai parlé de la cause des malentendants et de l'accessibilité presque toujours oubliée des candidats pour rendre leurs réunions accessibles aux malentendants grâce à la présence d'une boucle d'induction magnétique.

L'Unsaf, vent debout après l'avis de l'Autorité de la concurrence

logo autorite concurrenceDans son communiqué de presse du 17 janvier 2017 publié sur son site, l'Unsaf laisse entendre que l'Autorité de la concurrence, avec son avis n° 16-A-24 du 14 décembre 2016 irait à rebours de la volonté des Français. L'Unsaf fait preuve d'une étonnante hostilité que je ressens comme "suspecte" ! Le nombre de tweets et d'interventions tous azimuts prouvent une incroyable agitation ! Heureusement, le Synea a fait preuve de plus d'ouverture et se dit prêt au dialogue !

Dans mon suivi régulier de malentendants et devenus sourds, j'ai pu constaté depuis de nombreuses années que la recommandation de l'Autorité de la concurrence à propos du découplage entre l'achat de l'appareillage initial (avec l'adaptation de l'audioprothèse et les réglages de la 1ère année) et l'achat des prestations de suivi dans les années suivantes jusqu'à la fin de vie de l'appareil auditif, donnerait à de nombreux déficients auditifs le libre choix de se tourner vers un autre audioprothésiste. Actuellement, l'achat, l'adaptation et le suivi ne sont pas dissociables ce qui ne permet pas aux déficients auditifs, pendant toute la durée de vie de l'appareil, de changer de professionnel au risque que cela génère un sourcoût pour eux.

Une JNA en mars et depuis 2010 une autre en octobre

Savez-vous qu'il y a deux JNA chaque année depuis 2010 alors qu'il n'y avait qu'une JNA jusqu'à 2009 ? Mais cela veut dire quoi exactement ?

logo jnaLes Journées Nationales de l'Audition

Sur le site de la Journée Nationale de l'Audition, on peut retrouver trace des campagnes d'information à partir de la 5ème campagne JNA qui avait eu lieu en juin 2002. En 2017, l'association JNA organisera la 20ème Journée Nationale de l'Audition qui a pris au fur et à mesure des années qui passaient une dimension réellement importante. Pour la personne malentendante que je suis, le nom JNA avait été depuis de nombreuses années une référence à cette grande journée qui a toujours lieu le deuxième jeudi du mois de mars.

La canonisation rend sourd

Le site www.birdsdessines.fr permet de passer de bons moments et ce sont parfois des dessins "grinçants", d'autres fois des dessins vraiment mignons. Et parfois, on met aussi en lumière un quiproquo qui peut arriver à toute personne malentendante ou sourde. Nous vivons parfois des moments de grandes gênes, mais heureusement pas toujours aussi "terrible" que dans ce dessin ! Jugez-en par vous-même !

Les dessins pour 6 millions de malentendants français

Si vous connaissez ou encore mieux si vous lisez régulièrement la revue 6 millions de malentendants, vous avez certainement déjà éclaté de grands rires en y trouvant les dessins de DD, toujours bien à propos des articles concernant une multitude de sujets sur les troubles de l'audition et leurs prises en charge, mais aussi le vécu et les quiproquos que nous pouvons vivre en raison de notre handicap auditif.