Illustration des dossiers thematiques

Beaucoup de salariés souffrent au travail à cause du bruit

Les salariés exposés à des niveaux sonores élevés sont des personnes fatiguées nerveusement et physiquement. Leur efficacité au travail est réduite et les risques d'accidents de travail sont majorés. Les personnes qui n'ont pas de problèmes particuliers d'audition ne sont pas conscientes que les nuisances sonores ont pourtant un impact sur leur qualité de vie et sur leur santé. Il est prouvé que les personnes soumises à beaucoup de bruit sont plus stressées ce quif favorisent l'apparition de symptômes plus ou moins graves : insomnies, irritabilité, dépression, problèmes digestifs ou problèmes cardiaques.

Mêmes des personnes jeunes peuvent peuvent voir apparaître des acouphènes invalidants ou de l'hyperacousie, ce qui cachent souvent un début de surdité du fait que les cellules sensorielles et l'oreille interne sont en souffrance. Ces conséquences des niveaux sonores élevés et/ou continus font leur apparition de manière insidieuse.

L'association JNA (Journée Nationale de l'Audition) a initié en 2016 la semaine de la santé auditive au travail et à cette occasion a diffusé deux guides bien utiles :

Les musiques d'ambiance dans les commerces

Dans certains magasins, il est courant d'entendre des musiques d'ambiance. Il paraît que les clients acheteraient plus facilement parce que la musique les stimule, certains rythmes les entraînent à se sentir plus détendus.

Pour les personnels dans ces commerces, la fatigue auditive est évidemment mise à rude épreuve en raison de la durée et aussi de la répétitivité des nuisances sonores. Les personnes malentendantes disent souvent souffrir elles aussi du trop de bruit et auraient tendance à fuir les centre commerciaux, notamment dans les périodes de soldes ou avant les fêtes de fin d'année. Mais bien sûr, tout est une question de mesure ! Par respect pour les salariés, le niveau sonore doit rester très faible et des temps de repos sont vivement conseillés.

Les protections auditives

Si les dirigeants doivent respecter les règlementations imposées pour protéger leurs salariés exposés à des bruits importants, par exemple dans des salles de machine ou dans les conditions des BTP, il y a toujours des salariés qui n'ont pas pris l'habitude de se protéger. Il n'est pas rare de voir des ouvriers utiliser des machines et même des marteaux-piqueurs sans aucune protection. Nous ne pouvons que les appeler à changer de comportement avant qu'il ne soit trop tard. Lorsque les acouphènes apparaîssent, il est trop tard pour réagir. Il n'y aura plus jamais le calme !