Illustration des dossiers thematiques

Les dégâts de trop de décibels

Les pouvoirs publics sont conscients des impacts considérables que subit la population en raison des nuisances sonores vécues au quotidien et l'enquête le rapport IFOP intitulé "Les Français et les nuisances sonores" (septembre 2014) prouve que les personnes interrogées sont elles-mêmes tout à fait conscientes, elles aussi. Ce panel de personnes interrogées représente la population toute entière, or il est urgent de faire prendre conscience à ceux qui veulent encore ignorer les mises en garde contre les dégâts irréversibles de trop de décibels que les souffrances sont vraiment trop difficiles à vivre si un traumatisme sonore aigu venait à clore une vie insouciante.

Perception des bruits

Chaque individu, dans sa situation personnelle à son domicile, à son lieu de travail, pendant ses déplacements, a des perceptions personnelles des bruits de son environnement. Certaines personnes supportent mieux les bruits que d'autres en raison de critères tout aussi personnels.

Le rapport sur la perception des bruits en Ile-de-France publié en mars 2009 est cependant un document fort intéressant.

Le bilan des niveaux sonores en discothèque

L'ARS Ile-de-France a publié en novembre 2010 le rapport Niveaux sonores dans les discothèques en Ile-de-France - Situation 10 ans après la publication du décret n° 98-1143 du 15 décembre 1998. Ce document de 133 pages mérite d'être étudié par les personnes qui ont l'habitude de fréquenter les discothèques, car mieux vaut connaître le contenu de ce rapport pour profiter encore longuement de ces plaisirs grâce à une attitude appropriée dans ces lieux.

Nous vous invitons à explorer la page de l'ARS Ile-de-France et sa page dédiée au bruit  qui propose d'autres documents fort intéressants sur le bruit en Ile-de-France. D'autres métropoles françaises vivent des situations comparables...!

Une plaquette pour les exploitants (2015)

L'ARS Ile-de-France a également publié une plaquette à l'intention des exploitants qui en une synthèse de deux pages résume toutes les informations importantes sur la réglementation en vigueur et les sanctions encourues en cas de non-conformité. Les publics qui fréquentent les discothèques devraient aussi en prendre connaissance et veiller à leur tour à la bonne application de la réglementation.

Recommandations sur les expositions aux niveaux sonores élevés de la musique

Une consultation publique du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a abouti à la définition des "Niveaux acceptables d'exposition aux niveaux sonores élevés de la musique".

Le traumatisme sonore aigu

Dans ce dossier, le sujet du traumatisme sonore aigu doit bien sûr faire partie de la réflexion pour inciter tout un chacun à mesurer les conséquences de comportements qui pourraient nuire à la santé auditive.

Le réseau expérimental de déclarations de traumatismes sonores aigus (TSA) menées en Ile-de-France entre 2004 et 2006 a fait un bilan de 42 pages publié par le Ministère de la Santé et des Solidarités de l'époque.

Si malheureusement vous aviez été victime d'un TSA très récemment et que vous êtes en recherche d'information sur ce sujet, nous attirons votre attention tout particulièrement sur la page 8, paragraphe 2.4.3. qui fait apparaître que la consultation en direct d'un médecin-spécialiste ORL en cas de traumatisme sonore Aigu - donc hors parcours de soins coordonnés - est justifiée en raison de son urgence médicale (voir copie du courrier daté du 28 juin 2006 - page 30 sur ce même bilan).

Quels perspectives en cas de TSA

Une stimulation dans les bandes de fréquence de la perte auditive immédiatement après un traumatisme sonore pourrait limiter la perte auditive. Telle est la conclusion d'une étude française menée en 2005 par une équipe de recherche du CNRS. Une méthode facile à mettre en place et qui pourrait également réduire les acouphènes, ces derniers étant connus pour être liés à des pertes auditives et toujours consécutifs à des traumatismes sonores.

La lettre d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale n° 306-307 de septembre-décembre 207 donnent d'autres précisions sur l'état actuel et les perspectives des TSA, toujours en 2007.

Les bruits de voisinage

Le Centre d'Information et de Documentation sur le Bruit (CIDB), avec le soutien du Ministère de la Santé et des Sports a réalisé en 2009 une plaquette sur ce sujet qui s'adresse aux Maires, mais qui peut avoir toute son utilité lorsqu'on rencontre une situation conflictuelle dans son voisinage (tapage nocturne, etc.)

A télécharger : Le guide du maire - Les bruits de voisinage (mars 2009) - plaquette de 20 pages.