Diagramme Etudes Rapports Statistiques

La presbyacousie, un facteur de risque de démence ?

Les résultats de l'étude AcouDem, menée par le GRAP, semblent démontrer que les personnes malentendantes de plus de 75 ans ont 2,48 fois plus de risques de développer une démence que celles qui entendent correctement.

Il existerait une nette prévalence de la démence chez les personnes âgées qui souffrent d'une baisse de l'audition non corrigée.

Télécharger la présentation de l'étude

La presbyacousie est-elle un facteur de risque de démence ? Etude Acoudem - publication de juin 2007 (7 pages)


L'étude épidémiologique bordelaise PAQUID

Les résultats des travaux menés par l’unité Inserm 897 « Epidémiologie et Biostatistiques » de Bordeaux sur la cohorte PAQUID ont été publiés en octobre 2015 dans le Journal of American Geriatrics Society. Ils montrent, avec un recul inédit de 25 ans, que l’utilisation d’appareils auditifs évite le sur-déclin cognitif chez les malentendants âgés.

Source : www.ouiemagazine.net

Dossier de presse de l'UNSAF du 29 octobre 2015 à propos de l'Etude INSERM « Déficit auditif déclaré, appareils auditifs et déclin cognitif chez les personnes âgées : une étude sur 25 ans »