signaletique T

Pourquoi tant de dysfonctionnements ?

Méconnaissance, informations biaisées, assertions trompeuses, manque de déontologie… ?

Toujours est-il que les résultats sont là ! Un constat regrettable s'impose. L'immense majorité des boucles d'induction magnétique fonctionnent mal. Si l'on pouvait admettre certains manquements avant que la norme NF-EN 60118-4 1 soit édictée, c'est en revanche préoccupant maintenant.

Plusieurs défauts, indépendants ou simultanés, sont souvent constatés :

  • Niveau sonore irrégulier (saturation des appareils à certains endroits, niveau trop faible ailleurs)
  • Qualité audio médiocre (son sourd, intelligibilité précaire, parasites)
  • Interférences entre boucles adjacentes (plusieurs boucles sont entendues simultanément)
  • Débordement (manque de confidentialité)

Ces problèmes sont connus et peuvent être prévenus grâce à des solutions adaptées. C'est le rôle des distributeurs de systèmes de boucles de caractériser les configurations requises dans chaque cas.

Faute d'informations pertinentes sur les réalités techniques de ce domaine particulier qui paraît si simple, les consultations lancées par les prescripteurs le sont souvent sur des bases erronées. Les entreprises d'installation qui répondent à ces consultations méconnaissent elles aussi ces systèmes. Si les fournisseurs des systèmes de boucles d'induction - souvent pressentis en dernier ressort - ne réagissent pas en professionnels compétents soucieux des règles de l'art, la porte est ouverte à tous les bricolages. On le constate hélas trop souvent. En fait nombre d'erreurs qui conduisent à de mauvais résultats et à des dépenses superflues sont commises en toute bonne foi par les installateurs, simplement par manque d'information pertinente.

Télécharger cette édition spéciale

Il est urgent d'agir car trop de boucles fonctionnent mal !