Vivre avec les acouphènes peut être traumatisant

Avec le vieillissement du système auditif, l'apparition d'un ou de plusieurs acouphènes n'a rien d'extraordinaire, mais certaines personnes voient apparaître l'acouphène suite à un traumatisme auditif aigu dès le plus jeune âge. La musique amplifiée compressée (la musique MP3) est bien plus nocive que le son naturel d'instruments divers. Aussi, nous vivons une époque où les acouphènes sont de plus en plus courants, sans qu'ils soient mieux acceptés qu'auparavant. Quels traitements peuvent être essayés ?

 Une femme faisant son footing

Une bonne oxygénation de son organisme

Le premier conseil qu'on pourrait donner à toute personne souffrant nouvellement d'acouphènes est de laisser reposer ses oreilles et de pratiquer une activité sportive dans le calme comme le footing ou la marche à pied pour bien oxygéner son organisme et ainsi favoriser la récupération au moins partielle des cellules cilliées qui auraient pu souffrir d'une exposition à des niveaux sonores trop forts, voire prolongée.

Dans le même temps, il est vivement conseillé de consulter dans les heures qui suivent l'éventuel traumatisme auditif afin de pouvoir bénéficier d'un traitement à base de corticoïdes. Plus le laps de temps entre le traumatisme sonore et la première prise du traitement de corticoïde est long, moins les chances de récupération sont réelles. L'idéal est de consulter dans les 24 à 48 heures.

Eviter de se laisser aller au stress

Bien sûr, il est difficile de ne pas paniquer alors que les acouphènes dérangent d'heure en heure de plus en plus. Le stress induit par cette situation ne peut qu'empirer l'état général de la personne qui souffre nouvellement d'acouphènes que ce soit suite à un traumatisme sonore ou simplement à cause d'une presbyacousie débutante ou pour toute autre cause. Toute activité qui peut détourner l'attention du cerveau de ces "parasites" sera utile pour apprendre à gérer cette nouvelle situation dans les meilleures conditions.

Quelques séances de sophrologie peuvent également aider à la détente et ceci est d'autant plus important si on doit finalement admettre que l'acouphène est acquis à vie ce qui est malheureusement le cas le plus fréquent.

Le lot des Seniors

Les acouphènes sont un symptome courant de la presbyacousie, le viellissement du système auditif. Beaucoup de personnes âgées en souffrent et doivent progressivement parvenir à une forme d'habituation. Cela prend très souvent plusieurs mois et la rééducation de l'écoute dans le cadre d'un appareillage auditif peut apporter un réel soulagement. Il est donc vivement conseillé de consulter un spécialiste ORL pour faire un bilan de santé auditive afin de procéder à l'appareillage le plus précocement possible.

Les générateurs de bruit blanc

Pour les personnes qui souffrent d'acouphènes mais n'ont pas de pertes auditives, il est possible que des générateurs de bruit blanc soit une solution. C'est le médecin ORL qui peut vous prescrire ce type d'appareil auditif. L'audioprothésiste le(s) réglera alors sur la base de votre audiogramme et votre spécificité auditive. L'objectif principal des générateurs de bruit blanc est de détourner l'attention du cerveau des acouphènes et de favoriser la relaxation et l'endormissement.

En parcourant le forum de l'association France Acouphènes ou de Info-Acouphènes, de nombreux témoignages tendent à prouver que le bruit blanc n'apporte pas un soulagement dans la durée et aurait même tendance à énerver le sujet acouphénique.

Ecouter de la musique douce ou des séances de relaxation sous format MP3, à un faible niveau sonore, peut se révéler tout aussi efficace. Si vous voulez vous faire vous-même un document sonore contenant un bruit blanc qui permet de masquer votre acouphène, vous pouvez télécharger le logiciel libre Audacity qui demande toutefois quelques compétences informatiques et des connaissances musicales.

N'ayez pas peur de l'acouphène

Nous sommes bien placés pour vous dire qu'il est très important d'apprendre à relativiser ses acouphènes. Ce n'est pas toujours facile, mais voici le conseil judicieux du Professeur René Dauman, donné le 30 mai 2012 à l'occasion d'une soirée-débat sur l'acouphène à la Médiathèque de Mérignac :

N'ayez pas peur de l'acouphène ! Si le patient se focalise sur l'acouphène, sa perception sera intensifiée et plus gênante. Si au contraire le patient vit des choses positives : une vie sociale, la pratique d'activités sportives ou de loisirs...., il constatera que l'acouphène perd de son importance.

Sur la région bordelaise, il y a des équipes pluridisciplinaires composées de médecins ORL, audioprothésistes, sophrologues, psychologues, ostéopathes, acupuncteurs. Renseignez-vous auprès des associations spécialisées si une telle équipe existe dans votre région. Dans certaines régions, des groupes de parole se réunissent pour échanger sur l'acouphène et partager sur les astuces pour mieux faire face.

Mieux vaut se faire aider pour apprendre à vivre avec les acouphènes que de rester dans l'isolement.

Enregistrer

Enregistrer