Deux mains qui protègent une oreille des risques auditifs

Etre conscient des risques auditifs

La situation des risques auditifs qu'encourt tout un chacun de nous est alarmante. L'industrialisation a apporté une augmentation significative de la pollution sonore, mais ce sont les musiques amplifiées dans toutes ses formes et les loisirs bruyants qui représentent le plus grand risque puisque ces activités se pratiquent 24 h sur 24 h.

Le repos inexistant pour le système auditif

Avant l'ère industrielle, les temps libres se limitaient à des activités effectuées dans le calme ce qui est essentiel pour préserver la bonne santé auditive. De nos jours, nous "consommons" du bruit dans une journée ce que nos ancètres ont subi en décibels en plusieurs mois. Bien sûr, lorsque tout va bien, on ne veut pas y songer qu'un jour ou l'autre, à force de ne jamais laisser se reposer le système auditif, les conséquences pourraient être difficiles à supporter.

Une petite fille qui souffle

La fragilité de l'oreille interne

Cette image est très parlante de ce qui peut se produire à l'intérieur de notre oreille interne. A la naissance, l'être humain reçoit un capital de cellules cilliés, ces cellules sensorielles qui captent les vibrations sonores et les transforment en signal électrique transmis au cerveau par le nerf auditif. Ces cellules ne sont pas renouvelables.

Le site de l'INSERM propose un dossier très complet sur les troubles de l'audition et leurs conséquences que nous vous invitons à lire pour mieux évaluer les risques auxquels vous êtes exposés au quotidien.