Imprimer

Ces bourdonnements ou sifflements si agaçants

Les acouphènes sont des bourdonnement, sifflements, tintements ou d'autres sons entendus par l'individu en l'absence de toutes sources sonores extérieures à son organisme.

Les acouphènes sont donc des impressions auditives générées par le système neurologique, perçues dans une seule oreille ou dans les deux oreilles, dans la tête, de façon précise ou diffuse. Le son peut varier en intensité et sa tonalité peut être sur les basses fréquences (comme un bruit de moteur) ou dans les aiguës (comparable au sifflement d'une cocotte-minute).

 

L'acouphène est causé par un dérèglement de la transmission du son au cerveau. Les cellules nerveuses émettent en permanence des signaux de toute nature et nous disposons de filtres qui permettent de trier et classer ces signaux émis afin d'en éliminer la perception consciente. Lorsqu'un ou plusieurs de ces filtres sont endommagés, des signaux non souhaités rejoignent le cortex cérébral et génèrent une perception, l'acouphène.

L'acouphène est un symptôme qui peut être invalidant lorsque la personne atteinte centre son attention sur ce phénomène qu'elle perçoit. Elle n'entend alors plus que celui-ci, au point d'en faire une obsession qui engendre mal-être, insomnies et parfois dépression.

Les causes

L'acouphène peut être occasionnel ou permanent, avec ou sans pertes auditives. Ses origines sont nombreuses et difficiles à identifier. Le plus souvent, la cause d'altération se situe au niveau de la cochlée, au coeur de l'oreille interne où sont rassemblées les cellules sensorielles appelées aussi cellules ciliées.

Les aînés sont principalement touchés par les acouphènes, en raison du vieillissement du système auditif, mais toutes les tranches d'âge sont désormais vulnérables, même les enfants et les jeunes, conséquence d'une exposition sans cesse croissante aux bruits forts.

L'exposition à des bruits intenses, conjuguée à la consommation excessive de caféine, d'alcool, de drogues ou de médicaments sont des facteurs qui aggravent singulièrement les risques d'être atteint d'acouphènes. Une mauvaise alimentation, le surmenage, la fatigue et le stress ou un simple problème dentaire comptent également au nombre des sources d'acouphène. Des maladies comme l'hypertension artérielle, un taux de cholestérol élevé ou le diabète peuvent aussi être en cause.

Nous ne sommes pas tous égaux face à ces risques. Il y a des oreilles plus fragiles que d'autres. On voit régulièrement des gens qui consultent après une atteinte sérieuse, avec pertes auditives et acouphènes persistants. Mais nombreux sont ceux qui ne consultent pas, qui souffrent sans en parler, quand les symptômes sont plus légers et s'estompent assez rapidement. Parfois, il suffit de rester quelque temps au repos et l'acouphène disparaît. Mais si des cellules ciliées sont mortes, elles sont définitivement perdues.

L'acouphène peut être un simple avertissement de notre organisme pour signifier qu'un repos s'impose. Il peut aussi être le début d'une atteinte plus sérieuse qui se manifeste subitement.

Pour plus de renseignements

Une association spécialisée

Toutes les personnes atteintes d'acouphènes ont entendu parler de l'association France Acouphènes qui offre un forum ouvert à tous, tient des permanences téléphoniques et travaille en étroite collaboration avec des organismes de recherche scientifique dans l'attente qu'il soient trouvés des remèdes efficaces pour guérir l'acouphène.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.