Illustration coupe de l'oreille

L'oreille est composée de trois parties

Nous parlons de l'oreille, mais en réalité l'organe de l'oreille est composé de trois parties qui chacune a son importance, puis au-delà de l'organe de l'oreille, il y a les voies auditives qui sont en lien direct avec le cerveau.

Comme montré dans l'illustration ci-dessus, nous avons une oreille externe, une oreille moyenne et une oreille interne.

Dans l'oreille interne, le vestibule est l'organe de l'équilibre alors que la cochlée est dédiée à l'audition.

Le son se propage dans l'air sous forme d'une onde de pression d'intensité variable. Il est capté par le pavillon de l'oreille externe qui fait office d'antenne acoustique, puis percute le tympan pour faire vibrer la chaine des osselets de l'oreille moyenne. Les vibrations sonores pénètrent alors la cochlée, dans l'oreille interne, et sont transformées en influx nerveux par les 15 000 cellules sensorielles ciliées qu'elle contient. Ainsi, le son est converti en ondes électriques (influx nerveux) et codé en fréquences avant de remonter le long des voies auditives par le biais du nerf auditif et d'être traité pour devenir une information intelligible par le cerveau.

Attention : Nous disposons d'un capital de cellules sensorielles qui n'est pas renouvelable. 

Lorsque les cellules ciliées sont endommagées, voire détruites (par exemple suite à un traumatisme sonore aigu), le phénomène est irréversible. D'où l'importance de bien prendre soin de ses oreilles !

Ce qu'il faut savoir du système auditif

Une oreille saine peut percevoir les fréquences allant de 20 Hz à 20 000 Hz. Les aiguës (8 000 à 20 000 Hz) sont moins importantes que les moyennes et basses fréquences du fait que les fréquences nécessaires à la compréhension de la langue française se situent entre les 250 à 6 000 Hz, en sachant que l'ordre d'importance des fréquences pour la parole est 1) les 1 000 Hz, 2) les 2 000 Hz, 3) les 500 Hz, 4) les 4 000 Hz.

L'oreille interne (la cochlée) est un petit organe qui a atteint sa taille maximale dès la naissance de l'individu ou peu après. Le capital des cellules sensorielles est également à la naissance à son meilleur niveau (dans le cas d'une audition normale !) et devra durer pendant toute la vie.

Si au cours de notre vie, notre système auditif subit trop de nuisances sonores ou simplement à cause de son vieillissement naturel, les cellules cilliées diminuent ou disparaissent. Ce sont généralement les fréquences aiguës qui sont atteintes en première. Elles se trouvent à l'entrée de la cochlée et comme les pertes auditives descendant de 20 000 Hz jusqu'à 6 000 Hz ne sont pas facilement perceptibles, et même pas du tout perceptibles, il est essentiel de se faire contrôler l'audition de temps à autre par un médecin ORL. Malheureusement, le pourcentage de Français qui ne s'est jamais fait contrôler l'audition est élevé et la découverte de la presbyacousie représente alors une très mauvaise surprise.

Beaucoup de Seniors atteints de presbyacousie (qui survient à partir de la soixantaine, mais parfois plus tôt), sont étonnés d'apprendre qu'ils ont une surdité importante sur les fréquences aiguës. Ils ne savaient pas que la surdité est incidieuse et que l'atteinte de l'oreille interne progressait sans qu'ils s'en étaient rendu compte.

Cela peut aussi être le cas des personnes habituées à écouter de la musique amplifiée, soit à des niveaux trop intenses, soit dans des proportions qui ne permettent pas au système auditif de se reposer et de récupérer pour rester en bonne santé.

Demandez à votre médecin généraliste dès la prochaine consultation une ordonnance pour faire contrôler par un médecin ORL votre système auditif  et demandez à ce dernier une copie de l'audiogramme afin de conserver l'historique de votre santé auditive !

Stimulation de l'activité cérébrale

Le système auditif stimule notre activité cérébrale et si les baisses d'audition ne sont pas corrigées, les troubles cognitifs risquent d'être amplifiés à cause de la surdité.
Différentes études tendent à prouver que la prévalence des troubles cognitifs serait significativement plus élevée chez les patients âgés atteints de surdité (non corrigée) que chez les patients ayant une audition normale.