Tableau des niveaux de surdité

Enregistrer

Baisse de perception auditive ou hypoacousie

Ces différents termes signifient tous l'atteinte progressive ou subite de l'ouïe qui peut être définie comme surdité ou malentendance selon l'importance des pertes auditives. On parle de surdité légère lorsque les pertes auditives sont inférieures à - 40 dB, de surdité moyenne lorsque les pertes auditives sont comprises entre - 40 dB et - 70 dB, et de surdité sévère lorsque les pertes sont comprises entre - 70 dB et - 90 dB. Le seuil de moins 90 dB signifie la surdité profonde. L'individu ne peut plus entendre la voix humaine, mais encore certains sons forts (cela dépendra des fréquences plus ou moins atteintes). La surdité totale se situe à moins 120 dB et l'on parle alors de cophose (les capacités auditives sont nulles).

 

Les différents types de surdité

En fonction de la partie de l'oreille qui est endommagée, le type de surdité varie.

  • La surdité de perception : la plus répandue

Elle correspond à une atteinte des cellules sensorielles de l'oreille interne et ne peut être traitée médicalement.
La surdité de perception est corrigée efficacement à l'aide d'appareils auditifs et est caractérisée par la perte des sons aigus, ce qui engendre des grosses difficultés pour la compréhension de la parole.

  • La surdité de transmission

Elle correspond à une atteinte de l'oreille externe et/ou moyenne. Elle n'est jamais totale et l'audition peut généralement être récupérée.
Elle est caractérisée par la perte des sons graves,
La surdité de transmission n'engendre pas trop de problèmes pour la compréhension de la parole, les sons étant perçus moins forts.

  • La surdité mixte

La surdité mixte correspond à une atteinte de l'oreille externe, moyenne et interne (surdités de perception et de transmission) avec tout l'éventail des conséquences possibles selon la gravité de l'atteinte.

La presbyacouie

La presbyacousie est l'équivalent de la presbytie pour les yeux. Le vieillissement du système auditif est à l'origine de surdités progressives qui commencent sur les fréquences aigües avant de toucher aussi les fréquences moyennes, celles qui sont essentielles pour comprendre le language. Lorsqu'on est atteint d'une presbyacousie, l'audiogramme se présente souvent en "pente de ski", ce qui est une image donnée pour dire que sur les aigües, les pertes de l'audition peuvent être très importantes, puis cela descend de manière assez raide pour atteindre des pertes nettement moins élevées. Malheureusement, le sujet âgé sera de plus en plus atteint aussi sur les fréquences moyennes et ressentira la surdité comme une surdité très sévère.

Je ne compte plus les jours, mais chaque jour compte (Raymond Devos)

Il est bien connu qu'à partir d'un certain âge, on se laisse vivre et on évite des contraintes, mais chaque jour compte.

Chaque jour qui avance sans commencer une prise en charge prothétique peut rendre la vie toujours plus difficile. L'appareillage précoce permet une rééducation de l'écoute satisfaisante, alors que si l'on attend trop, la réussite sera bien plus incertaine.

La surdité brusque est une urgence médicale

La surdité brusque est relativement rare, mais lorsqu'elle survient, elle est une urgence absolue en consultation chez un médecin ORL. Idéalement cette consultation devrait se faire tout de suite dans un service hospitalier ORL, dans les toutes premières heures après la survenue de la surdité brusque. C'est dans cette seule condition qu'il est parfois possible de sauver au moins une partie de l'audition de l'oreille devenue  brusquement sourde.

N'hésitez pas à vous battre "avec bec  et ongles" pour obtenir la prise en charge adaptée si vous avez affaire à un professionnel de santé qui prendrait votre surdité brusque à la légère !

Dans les associations il y a des personnes qui peuvent témoigner qu'une attitude "légère" d'un médecin leur avait valu la perte d'une oreille, parce que rien n'avait été tenté pour la sauver dans les premières heures après la survenue de la surdité brusque.