Imprimer

Quand la vie sociale s'appauvrit, il faut réagir

Les personnes souffrant de troubles de l'audition vivent souvent une vie sociale réduite et dans les cas graves, la surdité peut complètement désocialiser l'invididu. On ne le répétera jamais assez dans ces pages que seul l'appareillage précoce évitera ou limitera fortement l'exclusion sociale.

Les manifestations bruyantes (concerts, fête de la musique, événements familiaux comme des mariages, mais aussi le cinéma ou des activités sportives dans une ambiance bruyante) ne peuvent plus être appréciées par la personne souffrant de surdité, d'acouphènes et/ou d'hypersensibilité au bruit. Les proches qui tentent à tout prix d'inciter la personne malentendante à pleinement participer à tel événement ou telle manifestation, sont généralement totalement inconscients de la souffrance induite par le bruit ou encore par l'isolement tout en étant parmi les membres bien-aimés de sa propre famille.

Pourtant, la personne malentendante doit lutter contre elle-même pour éviter la désocialisation qui à terme lui est vraiment préjudiciable, surtout en prenant de l'âge où l'isolement est encore plus important que pendant les jeunes années de la vie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.